LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO

1-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς.FRANCOIS MONTAGNON 2010

 

BAGO-CHAMBRE-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 Comment décrire ces sensations incroyables, ce chemin, appelé Sentier, référence au Noble Octuple Sentier bouddhique inséré dans le Tripitaka, la Corbeille, mystérieux à travers les végétaux exubérants, la nature difficile à amadouer, la respiration est insoutenable pour moi dans cette jungle d’altitude et au niveau hygrométrique élevé, brume palpable et visible, je m’y reprends à plusieurs fois pour affronter ce GR de l’impossible, les pas sont très lourds, les jambes molles, ce qui paraît simple devient supplice ma respiration s’emballe, pourtant les rencontres font de ce chemin de Sisyphe, une expérience unique, une transmission de ces années théravadines, pourtant de très frêles et jolies jeunes filles remontent des charges lourdes, des cinquante kilos de branchages en bambous, de sacs de riz, jusqu’en haut du chemin, le Rocher KYAIKTIYO, pour les pèlerins venus par la route non moins incroyable en camion non bâché, assis sur des planches vite faites posées en travers de la benne, qui servent de maigres sièges, véritable ‘Foire du Trône’ à péages militarisés et barrières improbables, étranges, inexplicables, au bord du précipice, les boucles en huit, on s’élance en accélérant dans la descente pour permettre de remonter de manière improbable la verticalité du Mont de Jungle verte, on s’accroche où l’on peut, par les jambes ou le torse de la voisine qui sert d’amortisseur, qui vous tombe dessus au prochain virage avec son bébé sur les jeunes seins, voilà la vie mon ami que tu peux connaître si tu vas voir seul ces démons des Nats et dieux de l’Olympe, de ces roches dorées qui sont tout un monde qui ne se dévoilera pas par quelques photographies bien sûr, il faut suer, manquer d’eau aussi, avoir chaud et peur le soir, peur de la nuit qui tombe, les énormes chauves-souris là-bas, peur des tes cuisses qui ne te soutiennent plus, peur de te perdre entier et jamais l’on ne te retrouvera, la récompense est grande, une sorte de folie, qu’il faut peser avant de s’y rendre, n’y va pas pour le cliché imbécile et la frime d’un jour, c’est un épreuve qui t’attend au bout de ce Noble Chemin de KYAIKTIYO par la forêt, seul et à pieds, sans repère ni carte, le plus long aussi, sinueux dans les rochers pointus, les herbes, racines de la nuit qui tombe si vite, inquiétante aussi cette forêt sans lumière, le minéral extraordinaire des pierres totems peints de dorures et feuilles d’or véritable, les rencontres, telles que l’on peut imaginer dans les romans d’aventures, chamans et moines spécialisés ou laïques fidèles Théravadins, exubérance et violences de ces emportements qui ne sont absolument pas sagesse, mais une résolue folie douce difficile à comprendre au fond de soi, le temps permet de faire retomber la pulpe de ces fruits trop sucrés, qu’il ne faut pas fréquenter impunément trop longtemps sans quoi, il pourrait t’arriver l’impensable de l’inconnu total, des Songes invisibles de torpeurs des esprits, des ombres des forêts maudites et enchantées, comme du temps de notre Gaule ancienne, ramasseurs de champignons jadis et naguère, nous errions sous les chênes-lièges, empaquetés de fourrures des froides contrées. Ici ton corps semble bien faible face aux éléments, mais lorsque tu regardes cette vieille dame dévaler la pente, tu ne peux la suivre, tu la laisses comme nos chèvres te prendre un kilomètre dans la vue, sans qu’il te soit possible de marcher à ses côtés, tandis qu’elle creuse de son bâton, des racines diverses végétaux inconnues, elle se réjouit de ces trouvailles de valeur, son merveilleux sourire te salue par un au revoir dans sa langue, son ombre disparaît pour attraper le bus du soir qui repartira sur Bago la ville de tous les débordements, ville dangereuse le soir dans les rues glauques et boueuses, des bicoques et épiceries éclairées au néons faiblards et bleutés, alimentés par un fil qui pend en traversant la route jusqu’au poteau télégraphique, affublées de tous les raccords possibles des cabanes du quartier charbonneux de visages qui ne déplairaient pas aux Westerns spaghettis des années 70’s.

Cet épisode très particulier que j’ai vécu ne peut être exprimé autrement que par l’image. 

François Montagnon, 26 octobre 2016

 

 

 

route bago-kyatyioLE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

route kyatyioLE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

route bago-arret LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

route bago-arret2 LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

BAGO FACADES RUES 1-ACCENT-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

BAGO FACADES RUES 2-ACCENT-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

Posté par Thanon à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


LE DOIGT DU THERAVADA, LIVRES POESIES-TEXTES DE VOYAGES par François Montagnon auteur-photographe

 

2-COUV-LE-DOIGT-DU-THERAVADA-FRANÇOIS-MONTAGNON-LIBRINOVA-2

 

Disponible ici, livre de Textes et poésies, au cours de voyages, en 2016 

aux Editions Librinova, "Le doigt du Theravada".

https://www.librinova.com/auteur/francois-montagnon

Marcher en compagnie du hasard, félicité de l’instinct, l’étourderie maîtresse ici. Vigilant des feux-follets et des fontaines, échoue en nage au rade-Hôtel qui vient, sans étoile, sac photo posé, il déplie les objets sur la minuscule tablette près du lit bancal, écoute le chant des oiseaux et extrait par réflexe le magnéto, saisit visuellement la risée sur les rideaux lépreux, le Fan-Air déglingué ondule au plafond. Celle que l’on n’ose éveiller, la réceptionniste, animal gentil, est allongée sur la banquette en bois de teck, dort bouche ouverte, enfant emportée par les rêves et dans la pose exacte d’un modèle de Balthus.
L’auteur malaxe de cette pâte-là, sourire de l’humanité, justement timide,  discret, poli, des débuts sacrés, vérité bouddhique saisie dans la sincérité, et la profusion de rituels colorés et senteurs de joie. Théâtre d’espérance, lumineux chemin, où les taudis faits de bambous, de bois, sont des palais de Jade, de Rubis Sang de Pigeon. Les Rivières rouges, voluptueuses, nonchalantes, drainées d’argile, sont des êtres lents, les poussières qui s’envolent en bourrasques tourbillonnantes, vers l’insaisissable torpeur tropicale, qui anoblit à jamais, le mystère du tableau.

VERSION NUMERIQUE

AMAZONE FR : https://www.amazon.fr/doigt-du-Therav-x101-ebook/dp/B01EIACRTY

ITUNES : https://itunes.apple.com/us/book/le-doigt-du-theravada/id1105477529?mt=11

FNAC : http://recherche.fnac.com/ia4268793/FRANCOIS-MONTAGNON

GALLIMARD MONTREAL (DOLLARS) : https://www.gallimardmontreal.com/catalogue/livre/le-doigt-du-theravada-montagnon-francois-9791026205159

© 2017 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

Posté par Thanon à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

5-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς.FRANCOIS MONTAGNON 2010

jardin kyatyo métalLE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

rocher kyatyo griséLE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

 

rocher kyatyo brume métal LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

BAGO TAXI-ACCENT-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

 

 

françois templeLE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

Posté par Thanon à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

4-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς.FRANCOIS MONTAGNON 2010

kyaiktyo paysage002LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

kyaiktyo moine004LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

kyaiktyo près005LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

Posté par Thanon à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

3-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς.FRANCOIS MONTAGNON 2010

chaman002LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

chaman005LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

chaman003LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

JUNGLE BIRMANIE-2-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

JUNGLE BIRMANIE-4-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

JUNGLE BIRMANIE-6-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

JUNGLE BIRMANIE-10-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

JUNGLE BIRMANIE-12-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

Posté par Thanon à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

2-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς.FRANCOIS MONTAGNON 2010

 

 

 

chemin temple LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

temple homme100LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

viel homme LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

temple homme 2LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

 

 

 

chat 4-LE NOBLE SENTIER KYAIKTIYO © 2016 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

 

 

 

Do not copy

Prière du Photographe qui n'est déjà pas richissime.

 © 2015 FOM'SEL & Thanon Oδυσσεύς

Tous droits reservés, propriétaire exclusif des images présentées, sans autorisation pour les copier.

 

 

 

 

 

 

Posté par Thanon à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]